La violence chez les ados, quelles sont les causes ?

risque-de-violence

Ce n’est un secret pour personne, la violence est monnaie courante auprès des adolescents. Souvent constaté chez les jeunes hommes en puissance, le phénomène s’explique par un phénomène tout à fait naturel. A partir du moment où la puberté surgit, les garçons secrètent de façon très abondante des hormones surnommées testostérones. Elles agissent sur l’organisme et provoquent des changements drastiques. Auparavant, garçons et filles de bas âge ont des traits relativement identiques. Avec le temps, et à l’aide cette sécrétion, les différences sont devenues flagrantes. Les comportements brutaux et colériques ne sont pas rares mais peuvent être incontrôlables et dépassés l’entendement.

Le fond du problème

D’une manière générale et d’après les estimations recueillies, 200 000 cas d’homicides ont été répertorié. Et tous ces faits mettent en cause des individus entre 10 et 30 ans. C’est extrêmement déroutant mais il faut voir la réalité en face, les enfants ne sont pas si innocents qu’on pourrait le croire. Néanmoins, selon les pays d’origine, ces chiffres varient considérablement. Fait intéressant, ce sont les jeunes hommes qui sont le plus souvent auteurs des crimes réalisés. Si l’on compare ces statistiques à celles des homicides commis par le sexe opposé, on constate une baisse nette.

A noter qu’entre les années 2000 et 2015, le taux d’homicide chez la femme a affiché une diminution significative. Toutefois, dans des cas non isolés, ce sont les coups et blessures qui sont le plus remarqués. Un fort taux d’hospitalisation en raison d’attaque à main armé, est observé dans plusieurs situations. Très souvent, les jeunes d’aujourd’hui aiment se bagarrer et se mettre des coups de poings. Lorsque les esprits s’échauffent, les choses tournent mal et les conséquences sont funestes. Certains jeunes sont tentés par les armes blanches et les utilisent durant des moments de rage incontrôlée.

Les facteurs déclenchant la violence

D’un point de vu psychique, un enfant et surtout un adolescent possède un esprit qui aspire à la liberté et l’assouvissement de leur besoin primaire. Il agit en fonction de ce que corps et sa tête lui dicte de faire. Quand il n’a pas encore atteint une certaine maturité, il n’est pas capable de choisir entre ce qui est socialement adapté et le côté désir. Etant poussé par ses envies et ses pulsions, ils se rebellent facilement et n’acceptent pas l’ordre établit. En perpétuel doute et dans l’incapacité de faire face à ces changements métaboliques, ils ne savent pas agir pragmatiquement.

C’est une philosophie de vie extrêmement inconsciente. En effet, les adolescents vivent le moment et ne pense pas à l’avenir. Vivant dans l’angoisse et l’anxiété, il n’est certain de rien et commence à se perdre dans cette incertitude qui le pèse. Cela favorise inéluctablement les attitudes violentes et destructeurs. Heureusement, il existe des traitements efficaces pour résoudre ces comportements déviants. Il vous suffit de demander le numéro d’un psychologue à Nivelles.  Ce n’est pas une idée reçue, les adolescents se font facilement influencer. Avec la télévision et la nature des émissions diffusées, il n’est pas difficile de déterminer leurs impacts sur les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *